2mes Lgufrufolies, Val de Reuil, 30 septembre 2007



Pendant plusieurs semaines la page d'accueil du site vous a inform de l'organisation des deuximes lgufrufolies en Normandie le dimanche 30 septembre 2007 sous la houlette des trois administrateurs du site Laurence, Gabriel et Didier.
De longs moments de prparation ont t ncessaires pour faire de cet vnement une journe particulire et inoubliable.
Des invitations furent lances par courrier pour des collectionneurs partenaires du site et la news invitait tous les autres amateurs venir se joindre aux organisateurs. Laurence nous accueillait pour la circonstance dans son domicile au Val de Reuil (27), qui se prtait, de par sa localisation et son agencement, la runion d'un petit comit.
Une fois l'ide lance sur une propositition originale de Laurence, il fallut imaginer le droulement de la journe, du repas et les prparatifs matriels, notamment une signaltique novatrice et dcale dans l'esprit de notre petite corporation. Les ides ne manquaient pas. L'ingniosit, l'esprit d'initiative et la bonne humeur firent merveille.



Si plusieurs fidles durent dclarer forfait et s'excuser, souvent cause de l'loignement, [Alice et Loc d'Arradon (56), Carole LOISON de Essars (62), Pierre LOIRE de Bron (69), Eugne VERDOOD de Lige (Belgique), Daniel LABROUE de Ramonville Saint Agne (31), Nico VERSCHUREN de Rotterdam (Pays-Bas), Umberto BONI de Gropello Cairoli (Italie) et Rony WOUTERS de Kalmthout (Belgique)] deux couples firent le trajet en Normandie : Maryvonne et Marcel MIRANDA de Mozac (63) et Christianne et Christian VINCENT de Lisses (91).
La prsence de Maryvonne nous honorait car, indpendamment de la joie de faire pour la premire fois sa connaissance, nous avions la fiert lgitime de recevoir la championne du monde actuelle puisqu'elle possde parmi les collectionneurs connus le plus grand nombre d'tiquettes
Une fois l'assemble au complet ce fut un vritable dchainement lgufrulablophile, chacun amenant par son exprience personnelle une pierre l'difice lgufru. Nous sommes par contre tous rests en admiration devant l'nergie dploye par Maryvonne qui passe plusieurs heures par jour, et probablement la nuit, grer son immense collection (Plus de 37000 etiquettes !!!). Elle avait amen un des 62 petits cahiers d'colier qui abrite sa collection, son classeur destin aux expositions et ses fiches. Un travail titanesque, herculen, qui laissa pantois la totalit de ce cercle d'initis, car elle travaille l'ancienne sans informatique.







Au bout de deux heures de joutes verbales acharnes les gorges taient sches et les estomacs criaient famine. La pause s'annoncait.
Aprs une belle photographie de groupe prise par Nathan, le fils de la maison, la petite mais trs dynamique assemble se retrouva autour d'un apritif puis d'un buffet froid concocts par Laurence, qui pour la circonstance, avait fait assaut d'imagination, d'ingniosit et de got.


De gauche droite : Christian, Christiane, Gabriel, Laurence, Maryvonne, Didier, Marcel







Si les bouches se remplissaient avec gourmandise, la conversation battait son plein. Il faut ici rendre hommage trois conjoints, Christiane, Marcel et LaMu compltement trangers et dpasss par ce monde de doux dingues, qui firent montre d'une infinie patience pour ne pas craquer. La victoire du 15 de France sur les georgiens adoucit un peu leur calvaire et leurs fit passer, nous l'esprons, une pas trop mauvaise journe.
Aprs le repas vint le temps des changes. Trois vnements majeurs sont noter, qui feront date dans l'histoire de notre communaut :
La presse locale avait t convie et bien que certains doutaient de sa venue, une journaliste de la dpche de Louviers pointa son nez vers 16 heures alors que nous tions en pleine crise. Elle ne savait pas trop o elle mettait les pieds, elle ne fut pas dcue. De prime abord assez incrdule, au fil des questions et rponses son regard hbt en dt long sur cette plante d'extra-terrestres qu'elle venait de fouler. Elle joua admirablement le jeu, promit un bel article, fit une photographie officielle et s'en alla le rire aux lvres. Oui, maintenant elle le savait, la quatrime dimension n'tait plus un mythe. David VINCENT, en cherchant un raccourci les avait vu, elle aussi.....
Christian VINCENT, qui n'a aucun lien de parent avec le David amricain nomm ci-dessus, avait tenu participer ce colloque international alors qu'il avait quasiment cess sa collection, bien qu'il continuait chasser quelques tiquettes de ci de l dans quelques rserves mal protges. Les spcialistes en toxicomanie vous diront tous qu'il est difficile de dcrocher. La rechute est frquente, prvisible. Christian luttait dj depuis quelques heures. Il transpirait, s'agitait, sa respiration devint haletante. La chute fut magistrale. Christian se mit fouiller frntiquement les doubles de ses camarades et entasser avec bonheur des petites tiquettes de couleurs. Son pouse ne put qu'assister, impuissante et rsigne, la dchance lgufru de son mari.



Maryvonne est championne du monde en titre mais le danger est rel car Ludmila, collectionneuse tchque et vice-championne du monde, la talonne quelques centaines d'tiquettes. Maryvonne put augmenter son score grce nous, ce qui me fait dire que notre site est dornavant estampill fournisseur officiel de la championne du monde . La prnit de cette premire place est donc dclare cause nationale lgufru.



Bien que l'heure avancait, l'enthousiasme restait intact.
Afin de mettre du piquant dans cette folle journe il tait prvu une dgustation de quelques fruits exotiques : ananas, bananes roses, kiwanos et clou du spectacle un durion.
La dgustation de ce dernier fruit, trs appci des asiatiques, laissa dubitatif la quasi totalit de l'assemble, excepte Laurence. Il faut assuremment tre n Pkin ou Hano pour en apprcier toutes les subtilits. Il faut aussi prciser que ce fruit sent affreusement mauvais. Enfin, soyons clair il pue !



Deux jeux taient aussi proposs pour dtendre des cervaux chauffs blanc.
Une tiquette cre de toute pice par Gabriel, qui regroupait des morceaux de 14 tiquettes relles qu'il fallait retrouver.
Une nigme propose par Daniel LABROUE qu'il fallait rsoudre.
Le temps passe toujours trop vite en bonne compagnie. Il fallut se rsigner la sparation en promettant de se retrouver pour les troisimes lgufrufolies en 2008.
Un diplme de participation fut officiellement remis chaque invit avant que chacun ne revienne sur terre et reparte vers sa destination premire.



Cette journe, qui fut un franc succs, en appelle de futures. Convivialit, humour, joie de se rencontrer, ce sont bien l les qualits fondamentales qui font de cette collection, brocarde par les gens trop srieux, une dlicieuse et passionnante aventure.